Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 13:53

 

Me     Mercredi 30 mars 2011

           Bonjour,

           Journal l’Actualité du vendredi 12 mars 1999Une étude publiée dans le dernier numéro du New En gland Journal of Médicine ( 11 mars 1999) fait état d’une augmentation du nombre de cas de cancer primitif du foie aux  Etats-Unis  au cours des vingt dernières années. La mortalité due à cette tumeur a elle aussi augmenté, du même ordre de grandeur : de  plus de 40% entre 1981 et 1995. Et leur diagnostic se fait de plus en plus souvent chez des sujets jeunes. On connait trois causes majeures du cancer primitif du foie, cirrhose, alcoolique, hépatite virale B et hépatite virale C : l’incidence de la cirrhose a baissé aux Etats-Unis. Restent donc les hépatites virales B et C comme ° coupables biologiquement plausibles° de l’augmentation des cancers.

L’étude a analysé trois types d’informations, qui se recoupent parfaitement : le nombre de nouveaux cas apparaissant chaque année (incidence de la maladie). La part de cette affection parmi les causes d’hospitalisation et le taux de mortalité. L’incidence a pratiquement doublé entre les périodes 1976-1980 et 1991-1995, passant de 1,4 à 2,4 pour cent mille habitants, les hommes sont atteints trois fois plus que les femmes. Quoi qu’il en soit, ce cancer est rare dans les pays développés, même si une aug-

mentation importante a été observée au Japon depuis 30 ans. De légères élévations ont été rapportées en France et au Royaume –Uni, ce qui a conduit les épidémiologistes américains à entreprendre leur enquête.

Ils ne sont pas surpris, compte tenu de la gravité de cette tumeur, de l’augmentation parallèle des taux de mortalité : entre 1981 et 1995, ils ont augmenté de 41%. Dans les pays développés, notent les auteurs, le cancer primitif du foie est une maladie des personnes âgées, mais le seul vieillissement de la population ne peut expliquer l’augmentation des taux de mortalité. Par ailleurs, l’étude américaine montre un certain glissement vers le bas de l’âge de survenue.

Les auteurs de l’étude se livrent à une étude soigneuse des causes possibles de l’augmentation constatée. La population trouvée atteinte de cancer du foie dans cette vaste étude épidémiologique avait dans sa majorité de 12 à 49 ans dans les années soixante et soixante- dix .A l’époque, plusieurs facteurs de risque de contacter cette infection se chevauchaient : la toxicomanie par voie veineuse, le partage des seringues, la transfusion de sang et de produits sanguins ( non vérifiés quand à l’absence des virus B et C) et des pratiques sexuelles non protégées. Chez les personnes infectés par ces virus, le cancer du foie, lorsqu’il survient apparait après une période de latence de une à trois décennies. De sorte que l’augmentation des cancers constatées dans l’étude américaine peut très logiquement être la conséquence des infections contractées durant les années 70.

Les auteurs de l’étude rappellent quelques chiffres : l’infection devient chronique chez environ 85% des adultes infectés par le virus C et 5% de ceux infectés par le virus B. Une cirrhose se développe dans les dix ans chez au moins 20% de ceux qui ont contacté une hépatite chronique C poste- transfusionnelle.

Certaines cirrhoses évoluent vers un cancer de sorte qu’on estime à 1,9 à 6,7%  les risques de cancer après une hépatite chronique C. Le chiffre correspondant s’agissant de l’hépatite chronique B est de 0,5%

Quelle prévention ? Une fois l’hépatite virale contactée, c’est la prévention de la cirrhose. Un éditorial qui accompagne l’article le note : Un traitement antiviral qui éradique l’infection ou inhibe la progression vers la cirrhose devrait en principe aider et prévenir le carcinome hépatite cellulaire. Les résultats d’une études conduites jusqu’à présent sont discordants. Les étude prospectives sont nécessaires

Ch . Gaudry.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Gaudry Christian
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Christian.Gaudry
  • Christian.Gaudry
  • : brun, je donne de mon temps pour les autres,aimable,courtois,et je fais la cuisine, le repassage et le ménage. bisous..68 ans.
  • Contact

Recherche

Liens