Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 16:41

 

Le 8 janvier 2013.

 

Bonjour,

 

Je suis Christian Gaudry, et j’ai 68 ans bientôt 69 le 21 janvier 2013. En 1965 je travaillais comme cuisinier à la maison de l’Amérique Latine boulevard Saint Germain à Paris, j’étais heureux, j’avais 20 ans. Un matin j’ai eu très mal au ventre, je ne me suis pas inquiété, mais le soir j’avais comme des coliques, un liquide noir épais, ceci a duré trois jours et je me sentais de plus en plus faible et en reprenant mon travail à 17 heures je me suis réveillé dans la nuit dans un hôpital. J’avais un bras avec du sérum et l’autre bras avec une poche de sang « j’étais transfusé ». J’ai eu connaissance que j’avais eu plusieurs hémorragies digestives importante suite à un ulcère du bulbe duodénal, je suis resté du 3 avril 1967 au 1ermai 1967, en sortant de l’hôpital il ne m’a rien étais remis comme documents. « Es-que ceci se faisait à cette période ?

En promenade à St Laurent du Var en 1992 j’ai voulu donné mon sang, et trois jours après j’ai reçut une lettre m’informant que j’étais porteur d’un anticorps anti V.H.C. Le virus de l’hépatite C. J’ai eu tous les traitements, non répondeur, j’ai eu de la radio fréquence contre le cancer et le 21 avril 2010 une transplantation du fois.

En 1994 j’ai déposé une plainte avec Maître CAMPS du barreau de Toulon, Avocat de notre association  en 1992 (A.D.V.T.S.) association des Victimes de la transfusion Sanguine, qui s’appelle maintenant A.D.V.H. Et la le calvaire pour se faire reconnaitre en tant que Victime a commencé, j’ai fait des recherches pour mon dossier médical, rien, sois disant qu’il a été détruit au bout de 20 ans et suite à ma détermination le 18 novembre 2003 je reçois une lettre de l’hôpital Georges POMPIDOU qui m’informe que mon dossier médical à été détruit en 1968, c'est-à-dire un an après de ma sortie de l’hôpital. Pour information suite à la demande de la justice il a fallut que je fasse faire à ma familles et mes amis (es) des attestations sur l’honneur comme quoi ils m’avaient biens vu transfusé à l’hôpital Laennec. Et il y a eu le rapport de l’expert le professeur JANOT, professeur des Universités, biologiste des hôpitaux, docteur en Sciences, Médecin Expert agréé par la Cour de Cassation, Chevalier de la Légion d’honneur, Chevalier des Palmes Académiques qui mentionne, que suite aux hémorragies digestives que j’ai eu s’imposait une transfusion sanguine. Malgré les éléments que j’avais pu fournir la justice ne ma pas reconnu comme Victime.

Puis coup de théâtre : en écoutant la radio sur internet sur (lemegalondon.fr) du 3 mai 2010, j’écoute sur le sang contaminé Claude EVIN ancien ministre de la Santé en 1989 qui raconte : que les Hôpitaux ne gardé pas le dossier médical  avant 1989 même s’il était obligatoire. Le 11 février 2011 sur cette même radio je raconte : l’état nous a laissé tomber depuis longtemps, vous pouvais l’écouté sur inter-net. Comment voulais-vous trouvais des éléments de preuve quand le dossier médical a été détruit en 1968 et la justice Française n’a pas joué son rôle comme le doute profite à la Victime et que les juges devais faire chercher des éléments, ceci n’a pas été fait. Alors quelle justice il y a en France..! L’A.P.-HP a été dans l’impossibilité de fournir l’intégralité non seulement du dossier transfusionnel « détruit sois disant au bout de 20 ans, mais aussi du dossier médical».

Et plus encore, l’Avocate  de la Cour Administrative de PARIS écrit dans sa requête « il est même indiqué par l’hôpital Laennec que le dossier médical de Monsieur Gaudry Christian a été  détruit en 1968 soit un an après de sa sortie de l’hôpital, silence des juges..! Dans les fautes de l’A.P-H.P. et de l’hôpital Laennec qui ont archivé et détruit illégalement des dossiers médicaux, alors je demande la révision de mon procès.

Je lance un appelle à tous le monde, les Victimes, et les proches, à partite du 21 janvier 2013 devant le palais de Justice de Toulon je commencerais la grève de la faim, car depuis 23 ans que nous nous battons il faut maintenant percer l’abcès et que la vérité soit dite sur cette contamination, de se génocide, plus de 5000 décès par ans de cancer du fois et dans les années 2015 et 2020 il y aura plus de 10.000 à 15.000 décès. Ecrit par l’Inserm du 29 juin 2003. Alors la première semaine j’attendrais  si le tribunal va rouvrir mon dossier en tant que Victime et si le gouvernement va revoir la loi de Monsieur Kouchner sur l’Aléa- thérapeutique et l’article 61 de 2001, et s’il n’y a pas d’avancé je commencerais  par jeter mes cachés et terminer par les anti-rejets. Le gouvernement Socialiste en 2002 par l’article de loi a finalement donné le feu vert en excluant les Victimes passées NON A NON B contaminées avant 1998 et je serais devenu une Victime décédé qui rejoindra ceux déjà parti dans l’anonymat.

Monsieur GAUDRY Christian. Tél : 09.54.98.93.74. Port : 06.28.66.62.53. gaudry.christian@free.fr

Partager cet article

Repost 0
Gaudry Christian
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Christian.Gaudry
  • Christian.Gaudry
  • : brun, je donne de mon temps pour les autres,aimable,courtois,et je fais la cuisine, le repassage et le ménage. bisous..68 ans.
  • Contact

Recherche

Liens