Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 15:34

 

Le 28 juin 2011.

Courrier du 4 novembre 1997. De Laurent Fabius, suite à des renseignements de l’Association A.D.V.T.S. pour les Victimes du Génocide de l’Hépatite C.

Vous avez bien voulu me faire part au-delà de votre cas personnel de la situation des personnes (Victimes) de l’Hépatite C.

C’est un dossier sur lequel, comme l’ensemble des parlementaires de la majorité, je reste très sensible. C’est pourquoi je transmets votre lettre à Madame Martine Aubry, ministre de l’emploi et de la solidarité, en appelant tout particulièrement son attention sur cette affaire… !

C’étais pour vous faire un petit clin d’œil, car nous en avons fait le constat, Madame Aubry est une personne cynique, qui c’est toujours désengagé vis-à-vis des Victimes contaminées par le Virus de l’Hépatite C , depuis le courrier du 4 novembre 1997 nous attendons encore la réponse, mais comme d’habitude le parti socialiste se dérobe et ne répond jamais à la question.

Demain cette personne veux se présenter à la Présidence de la République, mais comment faire confiance à se parti, nous en avons eu l’expérience malheureuse et encore aujourd’hui ils nous promettent la lune, c'est-à-dire rien. Que la place doit-être bonne, surtout les salaires, s’enrichir de plus en plus ex-ex...

Nous verrons bien dans quelque mois….. ?

 

Maintenant revenons à des choses intéressantes, sur un compte –rendu de la réunion au Ministère de la Santé avec le Professeur William DAB, conseiller auprès du cabinet du Ministre de la Santé, le Professeur MATTEI , avec L’A.D.V.T.H. le 31 janvier 2003.

Les représentants de l’.a.d.v.t.h. :Le Président : Gérard Audibert, La Secrétaire : Danielle KELLER- Le délégué régional du Var : Christian GAUDRY.

Le Président expose au Conseiller les revendications de l’Association, il les classe en trois grandes catégories :

1.      Concernant le décret d’application de la prise en charge à 100% en A.L.D.

Application automatique du décret de cette prise en charge, dés la connaissance de l’Hépatite C , sans attendre de subir une ponction biopsie hépatique.

Actuellement le retrait de cette prise en charge à 100% se fait automatiquement dés que la PCR est négative. Alors que le malade ( Victime) doit rester sous surveillance biologique pendant un certains temps après l’arrêt du traitement. Avec l’arrêt de la prise en charge à 100%, beaucoup de malades (Victimes) s’excluent des soins. Ceci a été constaté par l’Association et a été rapporté par le Réseau Hépatite C de la région Franche-Comté.

2.      Le discours qu’on certains journaux, médecin…qui consiste à un trop grand optimisme et disant que de L’ Hépatite C, on en guérit :

3.      La maladie est alors banalisée, même dans le corps médical, les personnels paramédicaux, exemple : les infirmières débordées ne se protègent pas assez…

4.      Chez les experts des : COTOREP, SECURITE SOCIALE, procédures juridiques…cette banalisation pénalise fortement les Victimes Contaminées.

5.      Pour les médias, cette banalisation entraîne de la négligence dans le dépistage, la prévention et risque de provoquer les mêmes incidences que pour le SIDA.

6.      La banalisation nuit aussi grandement aux contaminés, à travers leur entourage et ils ne peuvent plus trouver d’aide, pourtant indispensable dans le contexte des maladies chroniques sévères et des traitements lourds.

7.      On en guérit, oui peut-être et on l’espère ? Mais avons-nous assez de recul pour l’affirmer ?

 

8.       Concernant le manquement à l’obligation de prudence que l’on a pu constater dans de nouveaux cas de contamination en milieu médical :

Question du Président : quelles sont les possibilités qu’a le Ministère de la Santé sur les manquements du respect des procédures de contamination qu'on certains professionnels de la santé ?

 

Réponse du conseiller : la loi du 4 mars 2002 et l’article 45 dit qu'en cas d’urgence le Préfet peut prendre toutes disposition afin de suspendre le praticien responsable (notamment en chirurgie) et ceci pendant 5 mois maximum.

Le Ministère de la Santé n’a pas d’autres possibilités car le pouvoir disciplinaire de l’Ordre des Médecins est souverain.

 

Questions diverses :

 

Le Président : Où en est la refonte du guide barème de la COTOREP, chapitre 6, sur lequel les associations de malades (Victimes) ont travaillé avec les experts en 2001 ?

Le Conseiller : le service a fusionné et maintenant il s’appelle l’ONIAM, il faut voir avec Monsieur HURIET.

 

Le Président :

Concernant le plan de reconduction du programme VHC , l’Association A.D.V.H., n’a pas eu connaissance de difficultés spéciales. Mais c’est dans l’application de ces dispositions que les malades (Victimes) rencontrent des difficultés, notamment dans l’uniformisation des départements, des organismes sociaux, sur des  problèmes administratifs et des problèmes d’évaluation par les experts en général. Exemple : on n’a pas le même pourcentage de reconnaissance si on habite au Nord ou bien encore avec une expertise juridique, pourtant il s’agit bien de la même maladie, de la même personne !

 

Pour une vingtaine d’euros en trop, les bénéficiaires de l’AAH n’ont pas droit à la CMU, donc pas droit non plus à la mutuelle de cette CMU, nous demandons, pour les Victimes d’Hépatite C qui ont droit à l’AAH, une prise en charge automatique, malgré cette différence.

 

Actuellement le FIBROTEST, de plus en plus fiable, peut remplacer la ponction biopsie du foie. Il coûte environ 90 euros et la Sécurité Sociale en rembourse la moitié. L’autre moitié restant à la charge du malade ( Victime) alors qu’il est beaucoup moins cher qu’une PBH faite en milieu hospitalier !

 

Avec un meilleur partenariat on éviterait les rendez-vous, très long à obtenir dans les hôpitaux (2 à 3 mois). L’A.D.V.H. fait observer qu’il est temps de dépasser le cap des discutions car des pistes plus simples peuvent être poursuivies. Peut-être grâce à un travail en réseau entre gastro-entérologue de ville et gastro-entérologue des hôpitaux ?

 

Concernant la loi du 4 mars 2002, en ce qui concerne la remise des dossiers médicaux, les Victimes se retrouvent avec plus de difficultés qu’avant pour les obtenir :

 

Une autre difficulté : la procédure d’agrément des associations reste inapplicable.

Réponse du Conseiller : le Ministre de la Santé veut créer une union Nationale des Associations pour qu’une partie des budgets aille aux Associations de Victime, ce projet doit être à l’ordre du jour, en juin, au Parlement.

En ce qui concerne les précédentes questions, le Ministre est très au courant de toutes ces difficultés. Le Président a très à cœur les problèmes de santé, mais surtout des Victimes du cancer et des maladies chroniques, des dispositions vont être prises et sont en cours de travail. Elles vont répondre à toutes vos questions avant la fin de l’année 2003.

 

Pour conclure car le temps est compté :

 

Le délégué du Var expose les difficultés que rencontrent plus particulièrement les Victimes qui se retrouvent en grande précarité de part leur contamination.

 

Il remet deux classeurs et des courriers d’adhérents au Conseiller pour le Ministre de la Santé :

L’un des classeurs retrace les difficultés que rencontre une Victime à la recherche de ses dossiers médicaux.

L’autre retrace, véritablement, le parcours du combattant que rencontrent les Victimes contaminées, dans les actions en justice, qui restent pourtant leurs seuls droits actuellement.

 

Rendez-vous est pris ultérieurement afin de répondre aux questions restées ouvertes et L’A.D.V.H. fournira un rapport détaillé de toutes les difficultés que rencontrent les adhérents et qui comportera un dossier joint de cas concrets.

 

Comme d’habitude et suite du Compte-rendu de la réunion au Ministère de la Santé et DE MATTEI ? Nous avons jamais reçu de réponse et de rendez vous.

 

Comme pour le Gouvernement socialiste, qui a toujours su nous mener en bateau, et de nous faire des promesses, pour le Gouvernement de L’U.M.P ? C’est la même chose, que des menteurs, et aussi responsable du Génocide à la seringue de l’Hépatite NON A NON B. avant 1990.

 

Bien à vous. Christian Gaudry.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Gaudry Christian
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Christian.Gaudry
  • Christian.Gaudry
  • : brun, je donne de mon temps pour les autres,aimable,courtois,et je fais la cuisine, le repassage et le ménage. bisous..68 ans.
  • Contact

Recherche

Liens