Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 14:46

 

L'HÉPATITE C, UNE METHODE NON INVASIVE.

 

LA MALADIE: On l'appelle ° le tueur silencieux°. Avec CINQ CENT MILLE PERSONNES CONTAMINEES!!!!!! (honte au

Gouvernement de nous cacher la vérité et de nous mentires.) dans l'hexagone, dont la moitié l'ignorent- et cinq mille

nouveaux cas répertoriés chaque année.Hépatite c nous concerne tous,

 

On considère qu'en France ce virus tue actuellement QUATRE MILLE VICTIMES ATTEINTES DE CIRRHOSE PAR

ANS, et des spécialistes estiment que ce chiffre pourrait monter à dix mille vers 2010, si rien n'est fait!!. Aujourd'hui,

l'Association de deux antiviraux permet de guérir jusqu'à 88 % des victimes et peut améliorer certaines cirrhoses, à

condition toutefois qu'elles soient diagnostiquées à temps.

 

LE DEPISTAGE:

 

La première étape est une analyse de sang qui permet de détecter la présence du virus. Jusqu'à récemment, en cas de résultat

positif, seule une biopsie était envisageable ( prélèvement d'un fragment de foie sous anesthésie locale). Cet examen parfois douloureux dissuade de nombreux patient. Le FIBROTEST/ ACTITEST, un nouveau test mis au point par l'assistance publique

des hôpitaux de Paris, permet désormais de connaître l'état du foie à partir d'une simple prise de sang. Il offre également

l'avantage de pouvoir être répété aussi souvent que nécessaire, pour surveiller l'évolution des lésions hépatiques. Une étude

de validation de ces tests intensifs ( qui ne nécessitent pas d'acte chirurgical) est en cours.

 

OU ET COMBIEN ?

 

Le test sanguin s'effectue dans tous les centres de dépistage gratuit ou dans n'importe quel laboratoire d'analyses médicales.

Il est remboursé intégralement sur présentation d'une prescription médicale sur www. depistage-hepatitec.org

Le Fibrotest/ Actitest, lui, coûte 90 £ (remboursés a ce jour sur la base de 40 £) et doit se pratiquer dans un laboratoire

habilité; actuellement, il en existe une centaine en France ( rems sur www.biopredictive.com)

 

       NON? POUR NOUS CELA EST TARD?? 34 ANS D'HÉPATITE C MERCI A TOUS.

 

 

 

 

LE CANCER DU FOIE, DEUX FOIS PLUS MORTEL DANS VINGT ANS.

 

Les Experts de l'Inserm prédisent un Doublement des Morts par le CANCER DU FOIE D'ICI 2022.

 

C'es morts passera de 2000 par an, actuellement à 4500 voire 6900 en 2022, selon une expertise collective rendue publique.

 

Les spécialistes ont calculé que la majorité des 500 000 à 650 000 personnes porteuses du VIRUS AFFECTEES DU 

VIRUS DE L'HÉPATITE C SERONT AFFECTEE D'UNE HEPATITE CHRONIQUE. Celle-ci débouchera dans peut-être un

tiers des cas, sur une cirrhose, qui à son tour, se soldera par un CANCER DU FOIE DANS 15 % DES CAS.

Et ce même en tenant compte des progrès considérables accomplis dans le traitement de cette maladie: ° Les pratiques

actuelles de traitement sont insuffisantes pour avoir un impact sur la mobilités et la mortalité dans les vingt prochaines

années°.

 

D'une part, en effet, le traitement ne concerne qu'une minorité de VICTIMES et, d'autre part ce traitement -- un antiviral plus

un interféron--n'est efficace que chez une VICTIME SUR DEUX.

 

Jusqu'en 1990, la TRANSFUSION SANGUINE A JOIE UN RÖLE MAJEUR DANS LA DIFFUSION DU VIRUS DE L'HÉPATITE C. Mais les mesures prises depuis ont permis de quasiment rayer la TRANSFUSION DE LA LISTE DES CAUSES D'HEPATITE C.

 

Aujourd'hui le risque résiduel° est tombé à une hépatite pour 6.650.000.dons de sang. Malheureusement, ces effets positifs

ne sont pas encore visibles. D'autant que de nombreuses VICTIMES CONTAMINEES il y a plus d'une décennie et don l'état

de santé n'a pas changé, IGNORENT ENCORE TOUT DE LEUR STATUT SANGUIN ET CONTRIBUENT A PROPAGER LA

MALADIE,PAR VOIE SEXUELLE PRINCIPALEMENT.

 

30 % DE CAUSE INCONUE°

 

De plus, de nouvelles contaminations continuent à se produire, notamment chez les toxicomanes par injections

 

LE VIRUS A ETE IDENTIFIE EN 1989 :

 

Les premiers tests de dépistage dans le sang ont fait leur apparition un an plus tard, et les traitements ont très vite suivi.

Pour autant, de nombreuses inconnues subsistent, sur lesquelles les hématologues, virologues, èpidèmiologistes réunis par

 l'Inserm recommande de se pencher.

 

Il souhaitent notamment qu'une plus grande attention soit portée aux contaminations hospitalières et a l'évolution de la maladie.

Car si certaines cause de contamination se sont effondrées  grâce aux progrès de la recherche, 30 % des infections

demeurent encore ° de cause inconnue.°

 

UNE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE :

 

Et ° des poches de contamination persistent°, souligne l'Inserm, notamment les patients hémodialyses qui costituent une population ° a haut risque °. Selon les experts, le nombre de nouveaux cas annuels d'infection par

ce biais est estimé à 0,5 % dans les pays industrialisés.

 

La contamination est favorisés... par la proximité physique entre les patients infectés et les patients non infectés.

et le risque semble persister malgré le respect des règles d'hygiène universelles ° constate l'inserm qui préconise une

surveillance biologique afin d'identifier rapidement les nouveaux cas et de prendre des mesures correctives.

 

Quand à la contamination soignant-- soigné, elle reste un événement rare :° En considérant qu'un chirurgien effectue 500

actes par an, on situe la probabilité annuelle qu'il transmette le virus à un patient entre 0,04 % et 0,37 %, note l'Inserm. Dans

le sans inverse, le risque semble plus élevé entre 0.01 % et 1.9 % par an. 

 

Association A.D.V.H. Gaudry Christian.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Gaudry Christian
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Christian.Gaudry
  • Christian.Gaudry
  • : brun, je donne de mon temps pour les autres,aimable,courtois,et je fais la cuisine, le repassage et le ménage. bisous..68 ans.
  • Contact

Recherche

Liens