Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 08:45

numerisation0012.jpg  Dossiers perdus, indemnisation incertaine,démarches complexes : les

Victimes demandent un dépistage systématique et l'établissement d'un fonds d'indemnisation.

 

Christian Gaudry attends des faits, non des promesses......

 

Christian Gaudry est en colère:délégué de l' A.D.V.T.S., dans le Var, il est personnellement concerné par l'hépatite C,

diagnostiquée en 1990 alors qu'il avait été transfusé en 1967. Depuis cette date, il se bat, pour lui, mais aussi pour tous ceux qui sont aujourd'hui Victimes de la même contamination. Notre vie est définitivement perturbée par cette maladie,

professionnellement, socialement et souvent effectivement. Or, la seule aide à laquelle nous pouvons prétendre lorsque nous ne travaillons plus, c'est une allocation pour adulte handicapé de 3.990 f. Arrêtons de parler de la maladie et occupons nous des Victimes : nous ne voulons pas être laissés pour compte. Nous ne voulons plus que les services administratifs des hôpitaux se dérobent lorsque nous demandons des attestations, nous ne voulons plus attendre pour être indemnisés...

 

Certes, l'hépatite C n'est pas le SIDA. Mais le virus, insidieux évolue lentement et se révèle assez vite invalidants. Les

Victimes vont vivre, certes, mais dans quelles conditions...Christian Gaudry peut en témoigner. Cet ancien cuisinier,

sportif, pratiquent la planche à voile, a été contraint d'arrêter toutes ses activités. Ce qui le motive, aujourd'hui, c'est

l' Association.

 

Pour moi, c'est clair, l'hépatite C. C'est la petite soeur du SIDA. Elle détruit moins vite, mais elle détruit sûrement. Au début

j'ai pensé qu'il fallait faire preuve de patience. Mais ma patience est arrivée à son terme. Chaque jour j'ai des exemples de Victimes qui ne peuvent obtenir les attestations des centres hospitaliers où les soins ont été effectués. Il y a toujours

une raison : le service a été inondé, ou les dossiers ont brûlélors d'un incendie, ou encore les archives ont été transférées

dans un autre centre et le dossier est introuvable....Bref on a l'impression qu'on joue avec le temps. L 'Etat, semble t' il,

compte sur la lassitude des Victimes ou sur leur disparition..!

 

Ces preuves de contamination, en effet, sont déterminantes pour obtenir, légalement une indemnisation. A ce jour, une dizaine de Victimes ont été indemnisées, mais, dans la plupart des cas, les assurances ont fait appel ,en outre il y aurait

1.200 procès en cours, ce qui est peu si l'on retient l'estimation de 500.000 Victimes contaminées.

 

L' espoir en 1998- : Christian Gaudry se bat également pour obtenir un dépistage systématique et obligatoire de l'hépatite C : quand la Victime est traitée à son début, on a l'espoir d'un résultat, surtout avec les nouveaux traitements basés sur

une tri-thérapie. Or, en ce début d'année 1998, la plupart des Victimes ne savent pas encore qu'ils sont contaminés.

Personne n'est à l'abri, même aujourd'hui : j'ai l'exemple de deux jeunes contaminés, il y a deux ans, après un accident.

 

Les manifestations de l'hépatite C sont souvent discrètes, puis s'installe une fatigue permanente des maux de tête et parfois un syndrome grippal. Tout effort devient impossible : la vie s'arrête en quelque sorte. Christian Gaudry s'impose

d'assurer les permanences de l' Association : une façon de rester vigilant, malgré la dépression qui touche presque toute

les Victimes. Ses inquiétudes sont légitimes : . Comment le fonds de garantie sera t' il attribué aux Victimes qui ne peuvent rien prouver parce que les archives ont disparu. Et dans combien de temps ce fonds d'indemnisation sera t' il

réellement constitué??

 

A toutes ces questions , une réponse est sans doute en train de se dessiner. A Toulon, deux avocats, Maître Camps et

Maître Guillermou se sont spécialisés dans la prise en charge de ces dossiers, et traitent 40% des contentieux sur le plan

national. Pour eux, désormais, la discussion est ouverte : après avoir rencontré des représentants du ministère de la

Justice et du ministère de la Santé? Il ont l'espoir de voir se constituer un fonds d'indemnisation avant la fin de l'année.

Claude Evin prépare une proposition de loi sur ce sujet, qui ne concernera pas seulement les hépatite C, mais tous les incidents thérapeutiques. La constitution de ce fonds d'indemnisation est une réponse concrète aux problèmes de santé

publique en cours et à venir...!

 

Le gouvernement a pris en compte l'indemnisation des Victimes atteintes du SIDA. Les Victimes de l'hépatite C entendent bien ne pas être oubliées, comme les Victimes de l'amiante ou bientôt de la °vache folle° .

 

Transmissible par le sang :

 

Comme le virus du SIDA, le virus de l'hépatite C, est transmissible par le sang. On estime en France à 500.000 le nombre

des Victimes contaminées à la suite d'une transfusion, mais il est possible que la réalité soit plus importants encore.

L'hépatite C devient chronique dans plus de la moitié des cas et, au bout de dix ou vingt ans, donne alors naissance à une cirrhose ou à un cancer.

     Cette lente évolution explique sans doute que trois pour cent seulement des Victimes transfusées se fassent dépister,

alors qu'un dépistage précoce et l'indication d'un traitement pourraient modifier l'évolution du virus.

 

Christian Gaudry.

 

Suite au mouvement de l'Association A.D.V.T.S. en 1990 . Les Victimes avaient de l'information et nous étions sur le

terrain. Aujourd'hui c'est le silence complet , et les Victimes ne sont même pas informé de se qui peut se dire auprès des

médias et du gouvernement.

Quand - es- que  les Associations vont comprendre qu'il y a beaucoup de Victime NON A NON B contaminé avant 1990, à

qui l'on a détruit les dossiers médicaux, que ces Victimes de la transfusion sanguine ne seront jamais indemniser par la faute d'un ministre socialiste kouchner qui c'est permis de sortir une loi le 5 février 2002 ( les Victimes contaminées avant

la mise en route du test de dépistage de 1990 ne répondent pas aux critères d'inclusion des Victimes indemnisables.

Autant dire que les Victimes les plus gravement touchés sont exclus d'une aide qui leur est pourtant vital.

 

L'on peu dire qu'avant de sortir cette loi, kouchner aurais du indemniser les Victimes de l'hépatite C  contaminé par

transfusion avant 1990 les NON A NON B sur le fond d'indemnisation lire l'article de var matin du 5 septembre 2001,

 

Alors qu'un autre ministre socialiste (encore un) nous informé par voie de presse le journal l'ecos du 17 avril 2001, que

l'Etat a décidé d'indemniser les victimes d'accidents médicaux, ardemment défendue par kouchner....encore

lui.

Pour le moment, jospin a tranché sur le principe, en acceptant que puissent être indemnisées, à titre rétroactif,

les Victimes de l'hépatite C CONTAMINEES ACCIDENTELLEMENT.

 

Voila le combat des Associations, si vous voulais venir m'aider pour vous faire entendre envoyer un mail

 

gaudry.christian@club-internet.fr      ou tél: 04.89.79.65.57. 17 h merci.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Gaudry Christian
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Christian.Gaudry
  • Christian.Gaudry
  • : brun, je donne de mon temps pour les autres,aimable,courtois,et je fais la cuisine, le repassage et le ménage. bisous..68 ans.
  • Contact

Recherche

Liens