Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 16:21

 

dimanche 24 avril 2011.

Je préfère aître auprès des Victimes, qu’auprès  des Assassins.

Sang contaminé : Responsables et Coupables !!.

Durant plusieurs semaines, la France va connaitre un procès dont tout le monde sait qu’il est joué d’avance. Trois anciens ministres Socialistes comparaissent devant la Cour de justice de la République pour ° homicide involontaire et atteinte à l’intégralité des Victimes °. Ce lourd dossier technique de 56 tonnes et de 70.000 pièces retrace plus de dix années d’errance judiciaire, de joutes médiatiques et d’oubli des Victimes. Entre le 1er février 1981 et le 1er octobre 1985, 1 325 des 3.000 hémophiles vivant en France et 2.600 polytransfusés ont été contaminés par le virus du SID parce  qu’on leur a administré des lots de produits sanguin non fiables.

Cette affaire aux  conséquences  irréversible pour les Victimes aurait pu être évitée. Ce terrible échec véritable catastrophe sanitaire pour notre pays, est la conséquence directe d’une série de considérations économiques, sociales et culturelles qui encadrent une idéologie bien spécifique.

Le 6 Mai 1987, j’avais  clairement exposé à la télé les causes et les conséquences de cette terrible maladie qu’est le SIDA. Je disais alors reprenant ce que j’avais précédemment exposé à l’Assemblée National. ° Il s’agit d’une question excessivement grave qui met en cause la santé publique. Ayons le courage de dire quels sont les modes préférentiels de contagion de la maladie : l’homosexualité et la toxicomanie. Il faudrait procéder en fait à des examens systématiques, au moins dans les populations à risque. De même, je propose que dans un pays où il y a une grande circulation avec les pays contaminés notamment certains pays d’Afrique. L’on prescrive le dépistage systématique A L’Assemblée Nationale, notre groupe déposera à ce sujet une série de mesures demandant le dépistage des populations à risque. Le traitement des malades dans des services spécialisés et le lancement d’un grand emprunt national afin de juguler ce fléau.

A l’époque ces mesures avaient soulevé un tollé général dans la classe politique. Douze années après on peut juger de la justesse de nos propositions ! Ces événements me donnent encore une fois malheureusement raison ! A ceci près que des Victimes innocentes ont payé de leur vie les errements de notre classe politique. Aujourd’hui la presse se fait l’écho de dossiers particulièrement intéressants qui avalisent la véracité de mes propos d’alors. La contamination de milliers d’innocents a été la conséquence directe de la pensée unique qui déjà rodait dans les arcanes du pouvoir.

La pensée unique en accusation : La pensée unique a joué un grand rôle dans le processus de contamination. Ceci est tellement vrai que dans un rapport d’expert on peut y lire les aberrations suivantes : L’importance considérable et croissante que prend le SIDA dans les médias apparait  disproportionnée par rapport à la réalité épidémiologique du phénomène. Le souci de temporiser et de minimiser les risques a donc été la règle. C’est en partie pour cette raison que les autorités compétentes ont longtemps refusé de pratiquer une sélection des donneurs.

Malgré les risques connus, le milieu carcéral restera pendant très longtemps un lieu privilégié de collecte de sang ( 1991 pour l’ile de la réunion). En 1995 le ministre socialiste Edmond Hervé reculera devant le risque important de mobilisation. Il évoquera la valeur symbolique et sociale du don de sang, particulièrement sensible dans le milieu carcéral !!. Dans un rapport du 13 juillet 1985, on pourra même lire : Le point particulier du SIDA en milieu carcéral a volontairement été exclu du rapport compte tenu de son caractère particulièrement  sensible. L’aveu est terrifiant d’inhumanité et d’irresponsabilité.

Le poids des lobbies : L’installation de véritables groupes de pression au sein de la République en est un autre exemple. Les lobbies  homosexuel va jouer directement un grand rôle dans cette affaire les homosexuels sont considérés à l’époque le Quotidien de Paris titrait à ce sujet le 6 février 1982 sur le mal étrange qui frappe les homosexuels. Mais sous la pression de quelques  associations homosexuelles militantes les autorités vont tout faire pour étouffer le scandale. Dans une circulaire de 1983 on peut y lire que les homosexuels y voient une forme de répression. D’autres pour des raisons d’opportunité politique décident de ménager le milieu homosexuel. Une nouvelle fois, on ne tiendra pas compte des risques majeurs encourus par les malades.

Enfin, les contraintes idéologiques imposées par l’antiracisme politique ont eu, elle aussi, une responsabilité majeur :. En effet, tous les experts s’accordaient à dire que l’Afrique était un terrain privilégié de prolifération du virus. La responsabilité politique imposait de pratiquer un dépistage systématique aux frontières pour les populations de certains pays d’Afrique. Ainsi que de stopper l’immigration. Mais en face à ce péril, les consciences morales de SOS –Racisme ou du Mrap préféraient veiller aux éventuels dérapages. : Un expert dira à ce propos que les médecins craignaient d’être accusés ° de pratiquer une discrimination raciale s’ils ne prélevaient plus sur les Africains !!. C’est dire si la responsabilité du lobi soit disant antiraciste est engagé dans ce scandale.

Une histoire de gros sous… :L’autre volet du scandale est la bataille commerciale que se livreront de grand groupes industriels pharmaceutiques concernant la mise au point des testes de dépistage. Entre la société française Diagnostics – Pasteur (filiale de ELF- SANOFI) et la société américaine ABBOT, la guerre pour contrôler le marché français aura de lourdes conséquences.

Pendant de long mois ils spéculeront sur la mort !!. : La mise en place d’une réglementation contraignante pour empêcher la firme américaine ainsi que diverses interventions au sein des cabinets ministériels vont entrainer une perte de temps mortelle pour les malades. Pour une fois que la France usait d’un peu de protectionnisme, ce fut au détriment de la santé de sa population.

Le dépistage systématique a été bloqué par des intérêts bassement commerciaux, et par des craintes d’ordre politique. : De plus, les budgets alloués à la recherche et à la prévention n’ont pas été à la mesure de la pandémie. On mesure ici, une nouvelle fois, la justesse de mes propos l’lorsqu’à la tribune de l’Assemblée Nationale j’avais proposé que soit lancé un grand emprunt national pour tenter d’endiguer la diffusion de cette terrible maladie.

RESPONSABLE MAIS PAS COUPABLE ???.

Cette chronologie des causes et des conséquences de cette contamination, et la preuve irréfutable de la culpabilité des ministres socialistes.

Dans cette affaire, la responsabilité implique la culpabilité. L’ETAT et ses serviteurs, au premier rang desquels les ministres et le premier d’entre eux, sont en charge de la responsabilité sanitaire de la population. Il avait une connaissance suffisante de la gravité de la situation pour prendre les mesures conservatoires qui auraient permis d’éviter bien des malheurs.

Le gouvernement s’est aveuglé lui-même par des considérations idéologiques. Ce scandale est à la fois le fil de Marx et d’Adam Smith. Il est le fruit du conditionnement idéologique de gauche, de tout un système et de la loi de l’argent qui, aujourd’hui, prime sur tout.

SI L’ON M’AVAIT ECOUTE EN TEMPS VOULU, NUL DOUTE QUE BIEN DES VIES AURAIENT  ETE SAUVEES…….

Journal  EDITORIAL / article de Jean- Marie LE PEN.

 

Je viens par la présente vous dénoncer les très graves faits suivants :

L’actuel secrétaire général de l’Ordre des médecins, Jacky AHR, a été durant les années 1988.1989.1990 directeur du Centre de Transfusion Sanguine de Chalon sur Marne.

Cette organisme, qui s’appelle à présent l’Etablissement Français du Sang (EFS), exige de ses médecins préservateurs des conditions de travail telles qu’il leur est impossible de pratiquer un examen et un interrogatoire de la personne bénévole pour le don du sang en cinq minutes sans risquer à coup sûr de laisser passer une maladie contre- indiquant le prélèvement ou en mettant en danger à coup sûr la vie et la santé des personnes transfusées.

A quand la prochaine BOMBE DE CONTAMINATION…… et qui sera le RESPONSABLE….. !!!

Du PALUDISME à Chalon sur Saône……. !!

Gaudry   Christian.

 

Partager cet article

Repost 0
Gaudry Christian
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Christian.Gaudry
  • Christian.Gaudry
  • : brun, je donne de mon temps pour les autres,aimable,courtois,et je fais la cuisine, le repassage et le ménage. bisous..68 ans.
  • Contact

Recherche

Liens