Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 08:34

 

La Garde 18 mars 2011.

 

 

 

Bonjour,

 

L'HEPATITE C le 29 janvier 1997.

 

L'HEPATITE C , EPIDEMIE TROP IGNOREE.

 

Une Victime sur cinq développe une cirrhose . Le ministère

s'oriente vers un dépistage ci-blé.

 

Il sont au moins 600.000. Les trois quarts ignorent leur état.

120.000 développeront ou dévoloppé une cirrhose. Des situations

numerisation0004-copie-2.jpg

humaines souvent désastreuses, des vies au ralenti, des hospi-

talisations fréquentes, des traitements incertains. La plupart du

temps, devenus chroniques, les Victimes de l'hépatite C SONT SEULS, SANS ASSOCIATIONS STRUCTUREES pour les soutenir.

 

(C'EST LE PROBLEME MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE DES

ANNEES Ä VENIR) répètent tous les rapports ministériels depuis

cinq ans.

 

Non au dépistage de masse, oui à une vigilance accrue,vient de conclure l'Agence national pour le développement de l' évaluation

médicale (Andem) en rendant publiques, hier les recommandations

d'une conférence de consensus(1). Une position médiane. Il n'empêche,de rapports en recommandations, l'hépatite C sort du

ghetto, trop lentement, diront certains, puisque le virus a été identifié

en 1989. Les ministres de la santé ont paru tétanisés par l'ampleur de l'épidémie. Comment traiter ?. Faut-il s'orienter vers

un dépistage plus systématique ?

 

Sans oublier la question de l' INDEMNISATION des VICTIMES infectées par  TRANSFUSION, largement majoritaires :

une a que nul responsable n'ose plus évoquer tant le prix à payer pour la collectivité serait faramineux. Quelle

que soit la maladie ( SIDA, HEPATITE C), tribunaux et commissions de conciliation accordent en effet entre 1,5 et 2 millions

de francs d'indemnités à une Victime contaminée

 

État des lieux: C'est un curieux virus, au départ appelé non A non B. Il reste aujourd'hui encore par bien des côtés mystérieux. A la différence des autres hépatites, il est lourdement pathogène. L'infection à V.H.C. est caractérisée par un risque élevé de passage à la chronicité et la multiplication viral persiste tout au long de l'évolution de la maladie, rappelle

 l'Andem qui ajout : l'hépatite aiguë est constante au cours de l'infection par le V.H.C..Dans environ 20% des cas, cette hépatite évolue vers la guérison. Pour les autres < la probabilité de développer une cirrhose est estimée à 20%, après un délai

moyen d'une quinzaine d'année<. Avec des risques élevés de cancer. Mais, note l'Andem, la vitesse de progression de l'hépatite vers la cirrhose est modifiée par certains facteurs, notamment l'âge au moment de la contamination, le sexe et la

consommation d'alcool.

 

Dépistage et contamination : Ce virus propage essentiellement par le sang. Aujourd'hui la majorité des Victimes l'ont été par

TRANSFUSION SANGUINE. La mise en euvre d'une sélection stricte des donneurs, associée au développement des tests sérologies  fiables, a permis une réduction considérable du risque transfusionnel. Aujourd'hui, ce risque est marginal. A côté

des transfusés. Les toxicomanes par voie intraveineuse constituent l'autre grand groupe à risques 50 à 80% d'entre eux sont touchés. Depuis peu, s'ajoute un nouveau groupe, celui des personnes invasifs, comme des endoscopies Ce groupe repré-

senterait près de 15% des cas. Enfin, la contamination par voie sexuelle est très faible.

 

En France, les chiffres de dépistage sont alarmants. A peine un quart des Victimes contaminées semblent connaître leur

situation( note l'Andem). Tout en prenant partie contre un dépistage de masse. L'Agence souligne l'incertitude concernant les

 bénéfices thérapeutique attendus et le coût direct et indirect d'un dépistage de masse. La forte concentration de l'infection

dans les groupes à risque bien identifiés suggère d'un dépistage ci blé est préférable, tranche- t- elle. Ainsi est-il proposé pour les toxicomanes un dépistage dans une démarche de prévention et de prise en charge globale. Une formulation dont on saisit mal les applications, fautes de crédits. La population carcérale mérite un effort tout particulier de dépistage et de prévention,

poursuit l'Andem. Plus paradoxale est l'attitude de l'agence vis- à vis des Victimes qui ont subi des examens invasifs avant

1996. Elle ne recommande pas un dépistage systématique en raison de  l'absence de données épidémiologiques précise et

d'information sur le risque réel de contamination. Des études ont pourtant montré un nombre élevé de contamination après

endoscopie dans certains établissement. Enfin pour les femmes enceintes, en raison du risque très faible de transmission,

 l' Andem ne recommande aucun dépistage).

 

Le traitement, les proches. :  Il existe un consensus pour traiter les sujets ayant une hépatite chronique, note l'Andem. Pas

avant, en tout cas. Les seuls médicaments utilisés sont aujourd'hui l'interféron alpha qui a démontré une relative efficacité pour ralentir l'évolution vers la chronicité. Encore faut-il que le patient cesse toute consommation d'alcool. Pour les toxicomanes

le sevrage absolu est recommandé. Dernier point l'entourage. Le risque de transmission sexuelle étant faible, il faut informer

sur la nécessité de l'utilisation de préservatif en période menstruelle, en cas de lésion génitale ou de partenaires sexuels multiples, précise l'Andem. Et plus loin : il y a pas lieu d'isoler dans sa vie sociale une personne infecté, notamment les enfants en crèche ou à l'école. Les activités sportives sont autorisées.

 

Ces recommandations ont été remise hier au secrétaire d'état à la Santé Hervé Gaymard qui doit, demain, rendre ses décisions. En tout état de cause, il devrait reprendre à son compte la politique de dépistage ci blé proposée par l'Andem.

 

 

Christian Gaudry. tél ---04.89.79.65.57.

 

merci.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Gaudry Christian
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Christian.Gaudry
  • Christian.Gaudry
  • : brun, je donne de mon temps pour les autres,aimable,courtois,et je fais la cuisine, le repassage et le ménage. bisous..68 ans.
  • Contact

Recherche

Liens