Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 10:39

                                            

 

                                                    Hépatite C : Cri d'alarme des experts.

 

Entre 275.000 et 486.000 Victimes- les trois-quarts des porteurs du virus de l'hépatite C en France- ignorent leur état et ne sont donc pas soignées, alors que les experts recommande de traiter °sans attendre l'apparition de lésion sévères et

irréversible.

 

Depuis la mise au point d'un test de dépistage de la maladie, au début des années 1990, le ministère de la Santé a insisté à plusieurs reprises sur la nécessité de rechercher les Victimes Transfusées et de leur proposer un dépistage. Mais à ce jour, l'impact de ces mesures demeure ° inconnu°, constatent les chercheurs de l'unité 444 de l'INSERM dans une étude publiée

dans le Bulletin Épidémiologie hebdomadaire (BEH) du ministère de la Santé. Selon le ministère de la Santé, en janvier dernier ° moins de 50.000 Victimes° étaient soignées.

 

Le fait que la plupart des personnes atteintes ignorent la présence du virus dans leur organisme ne constitue pas un grand risque pour leur entourage car ° heureusement ° la transmission sexuelle de l'hépatite C'est très faible ° a indiqué hier Véronique Massari, l' épidémiologiste qui a dirigé cette étude.

 

Son équipe a interrogé quelque 400 médecins généralistes répartis sur l'ensemble du territoire qui servent de sentinelle aux

 épidémiologiste. Ces médecins, volontaires et bénévoles signalent la progression de Victimes comme la grippe, les hépatites,les oreillons ou la varicelle.

 

Particulièrement concernés donc ce qui peut quelque fois fausser les résultats de l'étude, ces médecins sentinelles ont été

70% à prescrire au moins un test de dépistage de l'hépatite C en cours d'année. Ceux qui n'en ont pas prescrit ont invoqué

une absence de patients présumés à risque dans leur clientèle, 92% une mauvaise connaissance des facteurs de risque 14%, l'absence de traitement curatif 7% le prix élevé et le non remboursement du test 6% son caractère trop récent 4% et

enfin, son manque de fiabilité et sa difficulté d'interprétation 1%.

 

Dépistage: Dans 84%  des cas, c'est le médecin et non le patient qui prend l'initiative du dépistage. Dans un peu plus de la moitié des cas 55% , les patients présentaient des signes biologiques ou clinique suggérant une atteinte hépatique.

 

Dans les 45% restant, le test a été proposé en raison de l'existence d'un facteur de risque : antécédent de transfusion,

usage de drogue par injection intraveineuse, présence d'un cas dans la famille...Dans le premier groupe, 41% des patient

se sont révélés porteurs du virus, 28% dans le second.

 

Pour contrer la propagation de l'hépatite C, très importante parmi les toxicomanes puisque 70% de ceux qui se droguent

par voie veineuse seraient infecté par le virus. Les experts souhaitent voir renforcer le dispositif de mise à disposition de

seringues.

 

Quand au dépistage, ils ont estimé il y a quelques mois qu'il devait être proposé aux personnes ayant des antécédents

d'anesthésie générale, de biopsie ou de tout autre geste médical identifié comme possiblement contaminant aux perso-

nnes transfusés, aux toxicomanes et aux détenus. Et l'ancien secrétaire  d' Ëtat à la Santé Hervé Gaymard s'est rangé à

leur avis.

 

Les Sources de contamination:

 

Les transfusions réalisées avant 1990- date d'apparition des premiers test permettant de repérer le virus de l'hépatite C

(H.C.V.) dans les don sanguins représentent 37% du total des contaminations. Depuis l'introduction de ces tests, le

° risque résiduel ° de contamination est estimé à un cas pour 250.000 Victimes transfusés, selon le Pr Jean- François

Girard, directeur général de la Santé. Les autres sources importantes de contamination sont la toxicomanie 23% des cas,

les contaminations de cause inconnue 20,04% et les infections contractées à l'hôpital 14,9% par défaut d'hygiène. Les

experts recommandent une plus grande vigilance, notammentune désinfection sérieuse des instruments utilisés lors d'examens endoscopiques et chirurgicaux.

A cetteliste, il faudrait aussi ajouter les personnes transfusées hors de France et les hémodyalisés a précisé hier Véronique Massari, qui a mené l'étude auprès des généralistes.

 

Christian Gaudry.

 

 

mercredi 2 mars 2011.

 

Hollande en visite à Toulon. Il effectue de nombreux déplacement pour les cantonales, car il est sollicité par les candidats socialiste.

 

Comment ce personnage peut-il encore être dans la politique, alors que dans sa bouche, il ne sort que des mensonges

(remarqué il n'est pas le seule, à gauche comme à droite ).

 

Pour le premier ministre jospin avril 2002: à décider d'indemniser les VICTIMES DES ALAS THERAPEUTIQUE ET

ARDEMMENT DEFENDUE PAR KOUCHNER( tiens encore un MENTEUR..)

 

Comment peut t'ont avoir confiance à ces type la...!

 

journal les Échos 17 avril 2001.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Gaudry Christian
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Christian.Gaudry
  • Christian.Gaudry
  • : brun, je donne de mon temps pour les autres,aimable,courtois,et je fais la cuisine, le repassage et le ménage. bisous..68 ans.
  • Contact

Recherche

Liens