Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 17:19

 

 

numérisation0042

 

 

 

 

 

La Garde, le 9 juin 2011.

Bonjour,

Enfin, je reviens avec une haine vis-à-vis de ses Assassins de la République, du socialiste à l’U.M.P. De Claude Evin à Xavier Bertrand Ministre de la Santé, le premier qui nous à laissais dans l’indifférence la plus complète ainsi que les autres socialistes comme Kouchner, Jospin, Gillot, Aubry. Ext….entendre l’entretien avec Claude Evin du 3 mai 2010 sur la chaine de radio (lemegalodon.net).

Nous savons qu’il y a des responsables, surtout du parti socialiste, en 1990 il y a eu trop de dossiers médicaux qui ont disparu, pour le Génocide de l’Hépatite C :!!! Nous savons tous que les ministres et secrétaires d’état de la Santé de 1965 à 1999 avais eu connaissance par des alertes des Directeurs de Centre de Transfusion Sanguine qu’il fallait arrêter de prendre du sang sur les personnes à risques, ceci n’a pas étais fait et des milliers de Victimes ont été contaminées.

Encore maintenant le Gouvernement de l’U.M.P. Président Sarkozy, le ministre de la Santé Xavier Bertrand et les secrétaires d’état font la sourde oreille. 5000 décès tous les ans et le Gouvernement sans balance.

Quel parti politique aura enfin le courage de répondre au Millions de Victimes atteintes de l’Hépatite C avant 1990 suite à des Transfusions (qui c’est ,le Front National) à voir à la prochaine élection de 2012….. ! Ces Victimes contaminées sont les Victimes des décisions Politiques relatives à l’économie.

Autoriser les centres de transfusion de sang a effectué des prélèvements dans les centres carcéraux sans avoir fait des analyses sanguins ou ces ministres avais eu connaissance du danger deviens un état ASSASSIN.

La loi de 1958 rend obligatoire l’archivage des dossiers, cette loi est toujours en vigueur, mais comme la reconnu Claude Evin, suite à l’entretien du 3 mai 2010 sur la radio (lemegalodon.net). J’ai été confronté en 1989-90. A l’époque on n’était dans l’impossibilité de retrouver les personnes qui avaient fait l’objet d’une transfusion sanguine. A l’époque même s’il était inscrit qu’il était OBLIGATOIRE LES ETABLISSEMENTS DE SANTE, LES HÔPITAUX N’AVAIENT PAS ORGANISE LA TRACABILITE  DES DOSSIERS MEDICAUX. Voire et écouter se que j’ai répondu à la même émission du 11 février 2011-

Certaines aides sont accordées aux Victimes défavorisées, en grande détresse, ce qui est légitime ces mesures d’aides financière tendent à réparer certaines injustices au même titre que les Victimes atteintes du SIDA. Les VICTIMES DU V.H.C. Contaminées  avant 1990  par des assassins attendent d’être pris en compte avant que le virus ne les tues et ne les prive de ces indemnisations au quelles ils ont droit.

Suite à cette remarque, depuis 1991 j’ai passé ma vie pour que les Victimes contaminées par des transfusions  Sanguine infectées, et que des Assassins Socialiste ou de l’U.M.P. ont laissé faire le Génocide de l’Hépatite C, je me suis rendu compte que pour avoir des subventions du Gouvernement malgré avoir rempli des dossiers, jamais je dis bien jamais je n’ai pu toucher des subventions .Malgré ma petite retraite j’ai toujours voulu défendre les Victimes de se Génocide. Maintenant je me rends compte que j’aurais du être Président d’une Association des sans papier, situation irrégulière, ex..ex..Peut-être que j’aurais eu droit à une belle médaille empoisonné.

Voir sur le blog du 16 février 2011 (génocidehepatitec.over.blog.fr) les responsables.

Le 1er mars 2011 Madame Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargée de la Santé, a été destinataire de ma correspondance. Cette personne me dit…En votre qualité de Président de l’Association de défense des Victimes d’Hépatite C , vous souhaitez connaitre vos droits à l’indemnisation. Croyez bien que Madame Berra est très sensible à ma situation. Elle m’informe que le décret n° 2010-251 du 11 mars 2010 relatif à l’indemnisation des Victimes de préjudice résultant de contamination par le virus l’immunodéficience humaine humaine ou par le virus de l’Hépatite C causées par une transfusion de produits sanguin ou une injection de médicaments dérivés du sang paru au journal officiel n° 0060 du 12 mars 2010, et que pour toute informations complémentaires, elle m’invite à contacter l’ONIAM au 08.10.600.160.

 Vraiment cette personne ne connais rien pour les Victimes contaminées avant 1999 ou alors au cabinet de Xavier Bertrand tous le monde sans fou… A chaque courrier que nous envoyons, que se soit, à la Présidence de la République ou au ministère de la Santé, je dis bien jamais, ils répondent franchement à la question° Peut-être que ces personnes là ont un autre langage. !si c’est celui à qui je pense, ceci ne nous étonnera pas.

J’en reviens à l’ONIAM, la question c’étais prenais vous en charge les Victimes contaminées avant 1999, à qui les dossiers médicaux ont été détruits par le Gouvernement socialiste et qu’il nous est impossible de déposer une plainte, et il y a la loi de Kouchner ministre délégué à la Santé qui sois disant renforce les droits du malade. Se posait en effet le problème des 600.000 Victimes contaminées par le virus de l’Hépatite C par transfusion, avant la mise en route du test de dépistage en 1990. Le gouvernement a finalement donné le feu vert… en excluant les Victimes passées de l’Hépatite C, d’où la grosse colère des Victimes. Malgré les belles promesses du ministre de la Santé M° Kouchner, nous nous retrouvons aujourd’hui avec une loi, et notamment son article 61, qui prévoit l’indemnisation des futures victimes, mais n’inclut pas les Victimes contaminées avant la promulgation de la loi, soit le plus grand nombre.

QUE DIT L’ARTICLE 61 ? .En cas de contestation relative à l’imputabilité d’une contamination par le virus de l’Hépatite C antérieure à la  date d’entrée en vigueur de la présente loi, le demandeur apporte des éléments qui laissent supposer que cette contamination a pour origine une transfusion de produit sanguins labiles ou une injection de produits dérivés du sang.

Que disait le Conseil d’ETAT LE 5 MARS 1988 , OU’IL S’EST PRONONCE SANS AMBIGUITE POUR L’INDEMNISATION PAR L’ETAT DES PERSONNES CONTAMINEES PAR LE VIRUS DE l’HEPATITE C.

Que disait Jospin le mardi 17 avril 2001. Es-bien que l’ETAT A DECIDER D’INDEMNISER LES VICTIMES DE L’HEPATITE C

Pour les milliers de Français accidentés de la médecine, au premier rang desquels figurent les victimes de l’HEPATITE C, que c’est bientôt la fin de l’indifférence. Voir le journal les Echos du mardi 17 avril 2001.

Vous voyer biens que tous ses ministres sont bons à mettre au rebut, que se sont des menteurs, depuis des années ils vous mentent pour garder leurs places, pour eux se qui compte c’est leurs portefeuille bien rempli et surtout garder la notoriété, se privilège qui ont pus avoir depuis des années, et nous petit peuple les manants, les gueux nous sommes la pour travailler encore plus et pour les élections. Est naturellement quand il y a un génocide, des assassins du gouvernement de gauche comme de droite, es-bien la il n’y a pas de responsables, ces messieurs peuvent se raser le matin, faire la fête au frais du contribuable, voyager encore au frais du contribuable ex..ex.

Vous voyer comment  il est possible de voir les choses dans la réalité, sans se mentir, quand nous nous sentons partir, fatigué enfin être à la fin, es bien c’est se qui m’arrive depuis quelque jours, mais je continuerais à dire la vérité que j’ai vécu depuis 1990.

Suite au changement de mon abonnement internet voici mon nouveau numéro de téléphone. 09.54.98.93.74. et un clin d’œil pour les Victimes qui me téléphones et m’encourage. Encore merci.

M° Gaudry Christian.    Gaudry.christian

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Gaudry Christian
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Christian.Gaudry
  • Christian.Gaudry
  • : brun, je donne de mon temps pour les autres,aimable,courtois,et je fais la cuisine, le repassage et le ménage. bisous..68 ans.
  • Contact

Recherche

Liens