Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 05:59

 

Dimanche 31 mars 2013,

 

Monsieur le Préfet du Var.

 

Deux mois son passé depuis ma grève de la faim, deux mois sans un courrier du Ministère de la Santé à Paris, je sais très bien qu’il ne faut pas être pressé comme vous me l’avais annoncé le jour de nôtre entretien, deux mois à me poser des questions pour être reconnu comme Victime, deux mois que j’attends pour savoir si mon dossier va être étudié suite à de grosses erreurs par les Présidents «Honte à Madame Simone ; Honte au premier Conseiller M° Dayant ; Honte à M° Roussel  conseiller.

Honte à ses personnes, comme Ms TSOUDEROS, de l’assistance publique de Paris qui conclut au rejet de la requête, Honte au Président CARTAL Président, Honte à M° BOULANGER, rapporteur, Honte à M° JARRIGE, Commissaire du Gouvernement suite à la requête du Tribunal Administratif de Paris.

Quand ces personnes se permettent d’annoncer sur les conclusions que mon dossier médical n’a pas été conservé par l’hôpital Laennec, alors qu’ils auraient du lire le courrier du 18 novembre 2003 envoyé par l’Hôpital EUROPEEN GEORGES POMPIDOU à Paris que mon dossier médical a été détruit en 1968 c’est à dire un an après de ma sortie de l’hôpital Laennec, alors qu’il aurait du être gardé vingt an peut être que j’aurais  retrouvais des éléments de mon dossier médical.

Monsieur le Préfet vous avais connaissance qu’il existe une loi sur la destruction des archives des établissements hospitaliers qui dit «  toute élimination de documents médicaux exige l’accord conjoint du médecin-chef et du directeur de l’établissement. Un procès-verbal de destruction sera établi pour chaque opération d’élimination. A plusieurs reprises mon Avocat Maître CAMPS du barreau de Toulon à demandé le bordereau d’élimination du dossier médical, jamais il lui a été envoyé.

Quand ces personnes se permettent d’annoncer sur les conclusions qu’il n’est pas établi que j’ai reçu en 1967 des transfusions de produits sanguin labiles ou une injection de médicaments dérivés de sang son des menteurs, l’expert assigné par devant les tribunaux explique dans son rapport « que les hémorragies digestive que j’ai pu avoir en 1967 a nésé- cité obligatoirement des transfusions. alors que j’avais dans mon dossier des attestations sur l’honneur de ma familles et des amis(e) qui m’avais vu à l’hôpital Laennec dans la salle DAMAS suivi à l’époque par le docteur BERTHELOT transfusé, et que c’est attestations demandé par la Justice  n’ont même pas étais entendu, bien au contraire «  ils ont rejeté ses informations ». Que par la suite je ne suis pas fondé à me prévaloir des dispositions de l’article 102 de la loi du 4 mars 2002, quelle honte vis-à-vis de ses personnages qui donne un jugement complètement faut mais n’oubli pas d’annoncer en parlant de l’hôpital Laennec « en ne conservant pas mon dossier médical au-delà d’une durée de vingt ans, que cette circonstance ne présente pas de lieu de causalité directe avec préjudice résultant de ma contamination

(Qu’il en résulte que la requête doit être rejetée.)

Ceci je ne peux l’accepter, pendant quatorze ans je ne pouvais pas m’exprimer car je me trouvais dans l’attente d’une reconnaissance de la part de la justice Française, de 1999 à 2013 malgré mes traitements très lourd, le cancer et la transplantation comme vous le savais je me suis appliqué  pour aider des Victimes contaminées suite à des transfusions.

Vous savais Monsieur le Préfet, jamais je dis bien jamais je ne pourrais accepter sur mon honneur que certaine personne se permette de me dire que je n’ai jamais étais transfusé malgré les informations que j’ai pu donner à la Justice. « Pour ma part je me prépare à refaire la grève de la faim devant le palais de Justice de Toulon comme je l’ai déjà dit sans plus jamais sortir de ma toile de tente et tant pis si j’en meure, car comme je l’ai annoncé dernièrement, j’arrêterais de prendre mes caché antirejet, vous savais Monsieur le Préfet je ne dit pas cela pour me faire plaindre, « il faut que les choses bouges. »

 

Suite de nôtre entretien, j’ai vraiment été surpris d’avoir été à l’écoute de ma demande et je tenais encore à vous dire comment j’ai été sensible de la gentillesse de la police, de Madame Marie-Jo MARFAING des R G- et du Docteur Beatrice PASQUET de l’agence régionale de Santé. J’ai vraiment étais touché.

Monsieur le Préfet je tenais à vous remercier suite de vôtre intervention auprès de l’Agence régionale de santé pour faciliter mon admission pour des soins ophtalmologique, auditif, et dentaire, je vous joint les devis et je reste dans l’attente des informations de la Sécurité Sociale pour la prise en charge.

Vous savais Monsieur le Préfet j’espère que mon départ fera ressortir la vérité et je sais que mon fil continuera mon combat, car il y a des responsable au gouvernement de droite comme de gauche, le parti Socialiste est beaucoup appliqué à cette contamination comme JOSPIN, KOUCHENER, CLAUDE EVIN ex, voir le blog de génocidehépatitec.org.fr

Monsieur le Préfet, je vous tiendrais informé une quinzaine de jour avant ma grève de la faim.

Dans l’attente, veuillez recevoir Monsieur le Préfet, à mes plus sincères salutations.

 

Monsieur Christian GAUDRY.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Gaudry Christian
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Christian.Gaudry
  • Christian.Gaudry
  • : brun, je donne de mon temps pour les autres,aimable,courtois,et je fais la cuisine, le repassage et le ménage. bisous..68 ans.
  • Contact

Recherche

Liens