Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 14:14

 

Article de VAR-MATIN du 11 octobre 2003./ mis sur blog le 16.septembre 2011.

TOULON : Contamination par l’hépatite C : un combat contre l’injustice. Pour l’association de défense des Victimes d’hépatites  C, contaminées en milieu hospitalier dans la majorité des cas, » le V.H.C. doit être reconnu comme un réel problème de santé publique ». Des réseaux de proximité régionaux seront créés en partenariat avec le corps médical, a annoncé le président national à Toulon.

« Malades, Victimes de la transfusion sanguine, contaminées par le virus de l’hépatite C, mobilisez-vous » tel à été leitmotiv de la réunion tenue à Toulon, salle Mozart par les responsables de l’Association de défense des Victimes d’hépatite C. Eux-mêmes atteints par cette infection contractée en milieu hospitalier dans la majorité des cas. Mais l’A.D.V.H., s’est ouverte il y a un an aux toxicomanes...et aux jeunes adeptes du piercing.

300 actions en justice. : Selon une étude du Dr Profizi 1% de la population française est contaminée, soit 500.000 Victimes, 16 000 dans la région toulonnaise. Le tiers de ces contaminations est d’origine transfusionnelle et date d’avant 1990, époque ou les risques étaient maximaux.

Plus de 300 actions en justice sont intentées par 80 % des adhérents de l’association, qui prodigue aide et soutien au Victimes et à sa famille. Entre le montage du dossier et l’indemnisation, l’attente est longue, de deux à cinq ans..La nouvelle loi Kouchner sur l’aléa thérapeutique, obligeant les Victimes atteints avant 1992 à avoir recours à la procédure judiciaire les a condamnés à mort (à la différence des suivants, indemnisés par les assurances). C’est une double injustice a expliqué profondément choqué, Danielle Keller, secrétaire nationale de l’A.D.V.H. et déléguée Sud.

Le « virus lent » met dix à vingt ans pour se déclarer, sous forme de cirrhose infectieuse pouvant aller jusqu’au cancer du foie. Les Victimes ignorent longtemps l’origine de leur fatigue, entre autres symptômes..Ou cachent leur maladie. Ce qui porte le total des Victimes en France à 800.000 ou plus. Avec le temps, les preuves s’effacent ou sont effacées par les cliniques ou les hôpitaux. Conseil de l’association : » faire un test de dépistage rapidement si l’on a subi une transfusion ou en cas de geste invasif (colposcopie-coelioscopie -fibroscopie) Surtout s’il y a longtemps. Le faire également avant d’en subir une afin d’éluder une éventuelle contestation future. ».Seulement 3 % des Victimes transfusées se font dépister.

Le risque a-t-il diminué ? Face à l’impératif de rentabilité hospitalière. Christian Gaudry, délégué régional, est sceptique : «  Les interventions se succèdent, les protocoles de décontamination sont longs, il faut aller vite.. » il y aurait encore 5 000 nouvelles infections nosocomiales par ans.

Thérapie : progrès rapides. : Le Dr Christophe Renou, hépatologue à l’hôpital de Hyères, s’est montré à la fois plus rassurant et plus optimiste dans son intervention sur les nouveaux traitements. ».En dix ans, et pour la première fois, les progrès thérapeutiques dans le traitement d’une maladie viral chronique ont été réel et rapides. Par exemple, depuis 2002, la biopsie du foie n’est plus systématique pour les génotypes 2 ou 3. Plus de la moitié des Victimes guérissent plus de 80% dans certains groupes. »

Pour autant, la Cotorep ne va pas au-delà de 60% dans la reconnaissance du handicap infligé aux Victimes. Handicap physique, psychologique…et social. «  C’est scandaleux s’insurge le président national Gérard  Audibert.Les Victimes contaminées supportes des soins lourds et pénibles entraînent des  désavantages sociaux. Beaucoup ont perdu leur travail et/ou leur compagnon et vivent dans la précarité avec 600 euros par mois »

Rejet social : Le rejet de l’entourage est une épreuve supplémentaire. Le virus de l’hépatite C, » petite sœur du sida » fait peur. Le V.H.C. n’est pourtant transmissible que par le sang. La salle s’indigne : ». IL EST ABERRANT D’ENTENDRE QU’ON NE PEUT PAS ALLER A LA PICINE, PAS MANGER AVEC D’AUTRES. NOUS N’AVONS PAS LA PESTE. NOUS AVONS LE DROIT D’AVOIR UNE VIE NORMAL ! »

Pour faire mieux connaître sa cause, la nouvelle équipe de l’A.D.V.H. a décidé de collaborer avec le secteur médical et de développer des réseaux de proximité. L’A.D.V.H., et la seule association de Victimes référencée, continuera à se battre sur le plan juridique.

Monsieur Gaudry. Christian./Tél : 09.54.98.93.74. Mail : gaudry.Christian@free.fr

 

 

numérisation0044

Partager cet article

Repost 0
Gaudry Christian
commenter cet article

commentaires

clovis simard 05/04/2012 13:20

Blog(fermaton.over-blog.com),No-28, THÉORÈME MAO. - L'INJUSTICE: Moralité publique ?

Présentation

  • : Christian.Gaudry
  • Christian.Gaudry
  • : brun, je donne de mon temps pour les autres,aimable,courtois,et je fais la cuisine, le repassage et le ménage. bisous..68 ans.
  • Contact

Recherche

Liens